Dialogue citoyen, en Haute-Garonne, on a tous notre mot à dire !

Les contributions des participants aux premières Rencontres du dialogue citoyen

Lors des Rencontres du dialogue citoyen du 6 février 2016, les 400 participant-e-s ont été invité-e-s à imaginer, par petits groupes, les enjeux de la démarche de concertation (pistes de réflexion et méthodes de travail). Les textes, dessins et schémas produits à cette occasion ont été consignés dans un recueil feuilleutable ci-dessous.

Démocratie, citoyenneté... les grands principes républicains ont été passés au crible pour renouer le dialogue et refonder la démocratie locale

« La démocratie c’est l’échange entre les gens et une réelle volonté de partager le pouvoir, pour dépasser les intérêts individuels et donner du sens à l’engagement. La démocratie, c’est aussi toucher les jeunes, faire parler les exclus, les sans-voix. C’est surtout faire sortir les élus de leur tour d’ivoire, créer de la convivialité entre citoyens et élus, tout en reconnaissant aux citoyens un rôle… une expertise ».

Cette rencontre marque une ouverture de l’institution mais, ce n’est qu’une amorce. Les questions sont nombreuses, les critiques aussi.

Il y a la crainte d’un « décalage entre les objectifs des participants et les objectifs du Conseil départemental », la crainte également « d’être instrumentalisés, pour servir de caution à la décision politique ». « Que se passera-t-il après le 6 février ? Nous ne sommes pas entendus notamment sur la question des transports : les transports favorisent les toulousains aux dépens du reste du département (le sud) » De la même façon, il y a trop d’absences constatées : « le rural n’est pas représenté, comme les jeunes, les ruraux, les personnes âgées. D’une façon générale, la société civile organisée n’a pas été prise en compte dans les interventions des universitaires ». Le choix d’un mode communication approprié est perçu comme déterminant pour réussir cette démarche : « Comment faut-il s’adresser aux gens ? Quel effort de pédagogie reste-t-il à faire y compris dans le processus de prise de décision ? Il y a nécessité d’articuler ce nouvel espace de dialogue avec les autres instances de concertation locale qui existent, les conseils citoyens de la politique de la ville notamment. »

Sur la méthode à adopter, des pistes ont été avancées. Elles privilégient les actions sur le terrain en croisant regards et compétences entre élus et citoyens :

« Il faut croiser les regards et les postures et déconstruire les représentations. Ne pas oublier le terrain : accepter la confrontation, aller sur les territoires pour mieux faire appel à l’intelligence collective et pratiquer la co-construction/co-formation entre élus et citoyens ». Autre impératif, « faire parler les acteurs locaux en décentralisant le débat sur des thématiques précises et puis nécessairement délocaliser les rencontres en milieu rural, dans le sud du département. »

En termes de communication, un retour rapide de ces rencontres s’impose. L’attente est forte. Certains groupes ont également posé la question d’un outil de communication pérenne et suffisamment ouvert pour relayer les débats. L’objectif est de toucher tout le territoire, tous les milieux : associer les collectifs de quartiers, les associations...

Se dessine une volonté générale de rester constructifs, en énonçant attentes et propositions concrètes, sur le plan départemental…

  • Faciliter l’accès aux services et informations du Conseil départemental
  • Favoriser les mixités intergénérationnelle-sociale-culturelle, le vivre ensemble, l’égalité femme/homme
  • Eveiller les enfants par l’éducation à la citoyenneté et aux responsabilités en sensibilisant les enseignants des collèges notamment
  • Ouvrir un espace de rencontres en co-gestion pour conserver une dynamique populaire
  • Travailler la démarche collectivement à la fois sur les compétences du Conseil départemental et les problématiques du territoire
  • Mieux communiquer avec les élus, avec les conseillers départementaux, qui sont des animateurs du dialogue social
  • Mettre en place une instance : un conseil de veille ou un comité cantonal animé par une tierce personne, pour superviser le dialogue citoyen ou plus spécifiquement sur l’agriculture, un codev* par exemple (conseil de développement)
  • Créer un observatoire du mandatement départemental : il assurerait le contrôle des applications des programmes politiques

... tout autant que sur le plan national

  • Mesurer l’impact des citoyens sur les décisions publiques pour améliorer la représentativité
  • Dépasser le cloisonnement institutionnel, pour une meilleure cohérence
  • Savoir s’ouvrir et travailler avec les associations, les experts...
  • Evaluer les politiques publiques avec les citoyens
  • Créer des relais d’opinion entre les citoyens et les élus
  • Transformer les citoyens en acteurs de la démocratie
  • Rendre le vote obligatoire en semaine et pendant le temps de travail ; mieux prendre en compte le vote blanc
  • Cibler des débats participatifs sur des enjeux déterminés et faire en sorte qu’ils soient suivis d’applications effectives
  • Créer une instance d’écoute et de réponse aux propositions citoyennes
  • Pour mieux impliquer les absents, trouver des solutions simples et concrètes : multiplier les permanences d’élus dans les mairies, améliorer la transparence budgétaire, expliquer les choix et arbitrage, faire remonter le positif, promouvoir le principe du referendum...
  • Financer la démocratie participative par 5% du financement de la démocratie représentative

Evaluation des premières rencontres citoyennes

A l'issue de la matinée, 175 questionnaires d'évaluation ont été complétés.
Les réponses serviront à améliorer l’organisation des prochaines rencontres.

Proportion Femme/Homme des participants

52 % d’hommes et 48 % de femmes

Ces premières rencontres citoyennes correspondent-elles à vos attentes ?

Oui 90% ; Non 8% ; Ne se prononce pas 2%

Les échanges qui ont eu lieu entre les participants répondent t-il a vos préoccupations ?

Oui 82% ; Non 12% ; Ne se prononce pas : 6%

Les idées et réflexions des intervenants vous ont-t-elles parues pertinentes pour définir la participation citoyenne ?

Oui : 95% ; Non : 5%

Aujourd’hui avez-vous eu l’impression d’être écouté(e) par le Conseil départemental ?

Oui 70% ; Non 10% ; Ne se prononce pas : 20 %

Aujourd’hui avez-vous eu l’impression de contribuer à un projet collectif ?

Oui 82% ; Non 6% ; Ne se prononce pas : 14%

Conseilleriez-vous à une de vos connaissances de participer à ce type de rencontre ?

Oui 90% ; Non 8% ; Ne se prononce pas 2%

Participer à ces rencontres vous a permis de :

Rencontrer conseillers départementaux : 25% ; Connaitre d’autres habitants : 53% ; Exprimer des idées : 75% ; Contribuer à un projet collectif : 53% ; Autres : 15%

Propositions pour les prochaines rencontres du dialogue citoyen

Les attentes de ces premières rencontres

  • Faire un retour aux citoyens de ces premières rencontres, en diffusant un compte-rendu de la production de la matinée
  • Etablir un bilan de ces rencontres et faire des propositions concrètes pour la suite
  • Préciser l’impact de « nos avis » sur les décisions politiques ultérieures
  • Informer les participants des suites données à leurs propositions
  • Avoir les données du questionnaire avec un regard croisant à la fois le rural et l’urbain

Pour l’an prochain

Evaluer / faire un bilan de cette année

  • Rendre compte, après 1 année de fonctionnement, de la prise en compte de la participation citoyenne dans l’action du Conseil départemental
  • Faire le bilan d’une année de démocratie participative au Conseil départemental
  • Evaluer les résultats du dialogue
  • Avoir une traçabilité de ce qui a été dit
  • Dire ce qui a été fait entre deux rencontres
  • Mesurer l’impact et évaluer le changement de posture des élus

Décentraliser

  • Délocaliser la démarche
  • Instaurer des rencontres décentralisées
  • Délocaliser le territoire rural
  • Décentraliser la concertation par commune, par quartier, par canton, communauté de commune
  • Favoriser une participation plurielle
  • Permettre la mise en place de codev départementaux, cantonaux, des groupes de travail thématiques

Travailler sur des thématiques concrètes

  • Poursuivre le travail et concertation sur des objectifs et thématiques précis
  • Donner une priorité au thème du transport
  • Participer à la mise en place des mesures concrètes
  • Travailler des thématiques spécifiques
  • Aborder les questions de problématiques identitaires, d’intégration et d’exclusion, de laïcité, de diversité, d’interculturel, et de fraternité républicaine
  • Réfléchir avec la mise en place de groupes de travail par compétence, au sein du Conseil départemental
  • Evoquer les actions sociales du Conseil départemental (exemple : indiquer le fonctionnement, notamment pour le RSA)

Continuer à se « former »

  • Poursuivre le sur les techniques de démocratie participative
  • Quels outils peuvent être mis en place pour faire participer les adhérents de mon association ?
  • Faire analyser les travaux des tables par les intervenants
  • Favoriser une meilleure connaissance du rôle des conseillers départementaux
  • Mettre en œuvre de nouvelles méthodes pour la participation citoyenne
  • Comment faire venir le public, comment faire appel à l’intelligence collective ?
  • Trouver des outils pour améliorer la participation des jeunes

Entretenir la dynamique participation citoyenne

  • Alimenter et entretenir la dynamique
  • Confirmer les idées développées lors de cette rencontre
  • Réflexion à mener sur la suite
  • Attente d'une transparence sur la démarche
  • Enjeux clairement définis. Ce sont des garanties pour la suite, espérons que cela continue !
  • Il ne faut pas que la présence des citoyens soit un simple faire valoir ou apporte de la crédibilité à l’engagement des élus.
  • Rendre effectif ce qui a été dit lors de cette rencontre

Méthode d’animation

  • Ecrire un mur de propositions
  • Mettre en place des débats participatifs
  • Veiller à la mixité des groupes de travail, plus de représentants du rural du Sud du département
  • Instaurer de nouvelles rencontres, avec un trio élu, citoyen, agent par canton
  • Faire des simulations de dialogue de participation : comment on dialogue en utilisant le théâtre forum, par exemple

Composition des groupes de travail

  • Augmenter le nombre d’élus par table de travail
  • Veiller à un équilibre de la représentation « citoyens, associations, élus, administration » par groupe de travail

Communication

  • Mettre les associations a contribution pour diffuser l’information
  • Multiplier ce type d’initiative sur les territoires de proximité avec la participation des foyers ruraux
  • Etablir un recueil de bonnes pratiques de participation citoyenne
  • Elargir une communication pour plus de participations
  • Se fixer un planning d’objectifs thématique par année sur le dialogue citoyen exemple : 2016 la mobilité, 2017 le social etc.
  • Associer les jeunes, aller chercher ceux qui ne participent pas habituellement, et notamment les usagers lambda
  • Proposer aux participants de venir avec une pré-réflexion en amont

Technologies de l’information et de la communication

  • Plus de moyens numériques réseaux sociaux pour multiplier les réactions
  • Les TIC, des témoignages d’action de concertation
  • Le rôle du net
  • Des cas concrets de concertation
  • Dialoguer sur les compétences du Conseil départemental

Modifications à apporter au niveau de la forme, du fond, du contenu

  • La question du financement du tiers garant du débat
  • Supprimer bloc note et stylo « offerts », maintenir les paperboards. L’image stylo responsable devrait apparaitre dans les achats du Conseil départemental
  • Commencer à travailler ensemble dès 9h (pas à 9h30), maintenir les rencontres le samedi matin
  • Eviter les bouteilles d’eau en plastique et penser au papier à recycler dans la salle
  • Faire intervenir des acteurs de l’open data, des universitaires, des associations
  • Recueillir en amont les points de vue des absents
  • Eviter les discours d’élus
  • Informer mieux les jeunes pour les intégrer dans les dialogues citoyens (le futur leur appartient !)
  • Faire un mooc avec l’ingénierie de la concertation
  • Maintenir la plage horaire du samedi matin
  • Apporter des éléments de législation
  • Communiquer le coût d’une telle action dans ces périodes de restriction budgétaire
  • Demander un temps de discours plus court pour laisser plus de temps à la partie « travail »
  • Limiter le temps de parole de tous a 3 minutes, y compris les universitaires
  • Il serait intéressant de commencer par travailler sur les projets annoncés à la fin par Mme Salle
  • Des consignes doivent être plus claires et des objectifs plus lisibles
  • La rencontre aurait pu être moins généraliste
  • Repenser la partie de « mise en commun » des contributions qui a été trop longue
  • Proscrire le discours final président de ce temps de démocratie. Une conclusion ne peut pas être préparée à l’avance.

La démarche de démocratie participative du Conseil départemental

Des remarques plus générales concernant la démarche de démocratie participative du Conseil départemental.

Rôle élus et administrations

  • Former les élus et l’administration sur la participation citoyenne
  • Comment les élus choisissent-ils de s’y prendre pour parvenir aux objectifs fixés et répondre aux demandes exprimées lors de la rencontre ?
  • Aller à la rencontre du citoyen
  • Informer régulièrement les agents du Conseil départemental de cette volonté politique
  • Continuer à bousculer les élus traditionnels arc-boutés sur leur légitimité
  • Donner plus de marge de manœuvre aux agents du Conseil départemental
  • Inscrire la démarche dans la durée et faire le lien avec la politique de la ville

Résonnance territoriale

  • Présentation de ces travaux par les conseillers départementaux aux autres élus locaux
  • Apporte des idées pour les fusions des communautés de communes
  • Relayer la démocratie participative dans mon association, mon conseil municipal
  • Comment la mettre en œuvre dans les villages ?

Nouvelle image du Conseil départemental

  • Jusqu’ici le Conseil départemental apparaissait renfermé sur lui-même
  • Impression positive sur le Conseil départemental
  • La bonne ambiance générale a été saluée

Intervenants

  • Les intervenants ont été particulièrement appréciés, comme la présence des élus
  • N’avons-nous pas des compétences universitaires en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées sur cette question ?
  • L’importance de confier à des tiers indépendants du Conseil départemental des études et l’animation du débat

Soutenir les associations, la formation et le rôle de citoyen

  • Associer et soutenir les associations pour leur expertise technique et citoyenne
  • Mettre en valeur le secteur associatif dans cette démocratie participative
  • Créer un dispositif formation pour mieux faire connaitre la démocratie participative
  • Porter à connaissance du public les différents lieux existant pour participer

Autres propositions

  • Apporter une approche globale sur chaque cas concret
  • Maximiser les performances des actions
  • Privilégier, prioriser les actions qui n’engagent pas de coût, mais le bon sens
  • Créer un groupe citoyen au sein des collèges et partager tous les travaux produits autour de la thématique laïcité, citoyenneté avec les autres collèges
  • Quelle fréquence pour les prochaines rencontres ? Leur format ?